Accueil
Le mot du président

le club

l'aviron

initiations
Loisirs

Tête de rivière (TRI)

PLAN D'EAU

Liens
Boutique
La vie du club
Photos


Le mot du président

Le club


initiations

Loisirs

Tête de rivière

PLAN D'EAU
Histoire d'un canal
Caractéristiques du canal

Liens

Boutique

La vie du club


Photos

  Contacts
      

LE PLAN D'EAU


   

C'est sur un plan d'eau exceptionnel que nous pouvons pratiquer l'aviron,
de Seneffe à Ronquiières soit 20km aller-retour ou de Seneffe à Viesville, soit 27 km aller-retour


Les distances au départ de la Marlette

1er pont:1km
2ème pont: 2km
Pont après Y3: 2,7 km
Câble: 3,9 km
Pont autoroute: 4,6 km
Pont avant porte: 5 km
Porte: 5,5 km
Pont Petrofina: 5,9 km
Avant dernier pont: 6,5km
Petit bois: 7km
Dernier pont: 8 km
Ronquières: 10km








Les distances au départ de la Marlette

1er pont: 1,8km
Câbles sous marins: 2,9km
 2ème pont 4,75 km
3ème pont 8,1 km
4ème pont: 8,8 km
5ème pont: 9,5km
6ème pont: 10,8 km
7ème pont 11,1 km
Câble aérien sortie virage: 12,1km
Viesville: 13,9km








      

Histoire d'un canal...par Jean-Jacques Mundschau

Le canal sur lequels nous entretenons nos rêves d'exploits sportifs et notre santé, sous le signe de l'amitié


Le canal de Charleroi à Bruxelles


Ma curiosité pour cette œuvre du génie civil belge est née au cours de promenades à pieds ou à vélo lorsque nous ne pouvions pas ramer pour diverses raisons. Curiosité aiguillonnée également par la rencontre d’un passionné de la région de Seneffe et devenu mon documentaliste d’un jour : Monsieur José Buchet.

La passion est une maladie très contagieuse ! Soyez prudent.




Le but général de la création de ce canal, dans un premier temps, est de faciliter le développement commercial de l’industrie charbonnière hennuyère vers Bruxelles. Dans un second temps, d’établir au sud du pays une liaison fluviale transversale entre les bassins de l’Escaut et de la Meuse.

Jusque 1832, en Belgique, les communications par voies d’eau étaient naturellement coupées verticalement en deux régions : L’Est & L’Ouest du pays. Pour se rendre de Charleroi à Bruxelles en péniche il fallait emprunter la Sambre, la Meuse jusqu’à la mer du Nord en traversant la Hollande, rentrer dans lembouchure de l’Escaut jusque Anvers et remonter le cours de la Senne jusque Bruxelles !

Le premier projet d’une voie d’eau entre Bruxelles et Charleroi est évoqué sous le règne de Philippe le bon, duc de Bourgogne, par un édit du 19 sept 1436 autorisant la capitale à redresser et à approfondir la Senne, dy placer des écluses pour faciliter la navigation jusque Halle et desservir les cis hennuyères.


Durant les XV°, XVI°, et XVII° siècles, sous les gouvernements espagnol et autrichien, de nombreux projets seront édifiés pour désenclaver le Hainaut et favoriser l’essor économique de la capitale.

Le 7 novembre 1531, Charles-Quint accorde aux édiles de Bruxelles l’autorisation de construire un canal entre la capitale et la Sambre. Son fils Philippe II renforce cette idée en ouvrant le 11 octobre 1561 le canal de Willebroek entre Bruxelles et le Rupel.

1570, 1648, 1656, 1660, 1669, 1692, 1695, 1698, 1730, 1750, 1789 sont autant de dates de projets avortés pour de multiples raisons : conflits d’intérêts régionaux, manque de compétences et de moyens techniques pour entreprendre un ouvrage de cette taille, relevés topographiques approximatifs, cartes ographiques (militaires) sans relief et peu fiables jusqu’à 1774.



Entre1801 et 1803 un avant projet est établi, on étudie le terrain ainsi que les disponibilités en eau d’alimentation des écluses. Le tracé entre la Sambre et la Senne passant par la crête de partage au lieu dit Bête Refaite* est décidé (juste au-dessus du pont du Blocus, face à l’ADEPS).

Pont-à-Celles, Seneffe, Arquennes, Ronquières, Tubize et Halle sont les principales localités traversées soit en tranchée soit en souterrain. Mais la guerre vient faire obstacle aux vue de Bonaparte.



* « Bête Refaite » vient de ce que les diligences qui reliaient Courcelles à Nivelles franchissaient la crête de partage à cet endroit : arrivées au sommet, les bêtes, éreintées, y jouissaient d’un temps de repos mérité, et, bientôt un estaminet s’installait au bord du chemin procurant un lieu d’étape aux cochers et aux voyageurs.


Le congrès de 1815 à Vienne scelle le sort de la Belgique dée à la Hollande. Le projet et arrêté.

Il faut attendre le 7 mars 1823, date à laquelle le gouvernement des Pays Bas charge l’ingénieur Jean-Baptiste Vifquain - après moult autres propositions ! - de reprendre le projet de 1803 avec les modifications nécessaires imposées par le grand développement économique et industriel du Centre.


La dernière étude de rentabilité s’arrête sur le tracé d’un canal de moyenne section de cette

époque, cest à dire à 70 tonnes, tablant sur des transports à petites distances, entre Charleroi

,Mechelen, Leuven, Diest, Termonde et Anvers.


Caractéristiques principales de ce 1er canal : parcours =74.200 km ; largeur = 6m au plafond ( maxi du niveau d’eau) et dans le souterrain de Bête Refaite = 3.20 m ; hauteur et largeur aux ponts = 3 m et 2.70 m ( !) profondeur aux écluses = 2 m ; nombre décluses = 55!

Ces quelques notes méritent d’être citées pour mieux mesurer l’écart avec celles du canal d’aujourd’hui.









Accueil
Le mot du président

Le club


initiations

Loisirs

Tête de rivière

PLAN D'EAU
Histoire d'un canal
Caractéristiques du canal

Liens

Boutique

La vie du club


Photos

  Contacts
      

Caractéristiques du canal Bruxelles-Charleroi

Année d'ouverture: 1832
Début Bruxelles - Fin Charleroi
Traverse la Région Wallonne, la Région Flamande, la Région de Bruxelles-Capitale
Caractéristiques: Longueur 74 km, gabarit classe IV, 1350 t dits chalands rhénans
Altitudes: mini 13,30m, maxi 120,45m
Nombre d'écluses 10 - Hauteurs des chutes d'écluses : moyenne 6,1m maxi: 14m

Trafic:
1987 - Tonnage 1.094.000T - Nombre de péniches: 3084
1990 - Tonnage 1.289.000T - Nombre de péniches: 3346
2000 - Tonnage 2.100.000T - Nombre de péniches: 3471
2004 - Tonnage 3.160.000T - Nombre de péniches: 5155
2005 - Tonnage 3.019.000T - Nombre de péniches: 4812
2006 - Tonnage 3.143.000T - Nombre de péniches: 5215

Liaison avec d'autres voies navigables:
Le Canal maritime de Bruxelles à l'escaut à Bruxelles, la Sambre à Charleroi, le Canal du Centre à Seneffe.

Notre club les 3Y se situe sur les berges de ce canal, à la fin du premier tiers de son cours et sur la crête de partage des eaux dit de Bête Refaite entre le bassin Sambre/Meuse et le bassin de l'Escaut au centre sportif ADEPS de la Marlette.